mercredi 30 mars 2011

Les Laines Spinspanspun

Mercredi, 11H


Vous ne le savez peut-être pas mais je suis une sorte d'Hercule Poirot ou de Sherlock Holmes du tricot... sauf que je n'ai jamais résolu aucun mystère, ni aucune énigme d'aucune sorte... Enfin, bref, j'ai décidé de me lancer avec succès dans une nouvelle activité : l'enquête policière et la résolution des plus grandes affaires de notre temps !


Il ne vous aura sans doute pas échappé que des choses étranges se produisent, depuis un moment déjà, dans le monde naguère paisible du tricot : on voit apparaître partout un nom bizarre à consonance anglophone (sur les blogs et sites de laine et tricot, boutiques en ligne, réseaux sociaux, dans la presse...), des gens jusqu'alors très raisonnables et sérieux passent des nuits à scruter leur écran d'ordinateur, hypnotisés par cette page (attention, lien hypertexte à vos risques et périls !), en attente d'une "up-date". Et comme si cela ne suffisait pas, ils finissent par adhérer à des clubs occultes en allant ici. C'en est alors fini d'eux-mêmes car ils sont plongés dans une terrible addiction ! Il semblerait même que cet inquiétant virus ait touché les plus hautes sphères de l'Etat (je veux parler de l'administration territoriale du Lot... bien évidemment !)...


Pleine d'enthousiasme pour ma nouvelle activité d'enquêtrice-célèbre, j'ai donc choisi de résoudre cette incroyable énigme et de démasquer le dangereux criminel qui se cache derrière tout cela. En avant pour l'aventure !


Mercredi 11H32


Avec un certain brio, il faut bien le dire (autant voir les choses en face !), je suis rapidement (en 32 mn seulement !) remontée à la source de cette cascade d'événements étranges !



RESULTATS D'ENQUETE :


Le coupable

-L'individu en question est une jeune femme d'une petite trentaine d'années, brune, d'allure inoffensive, à la tête d'un réseau international aux puissantes ramifications (à Chicago, Paris, Toulouse, mais aussi dans le Royaume-Uni ou encore au Canada...).

-Attention, l'individu possède de nombreux complices qui sévissent en particulier sur Facebook et Ravelry !

-Signe particulier : a beaucoup de signes particuliers (passion pour le filage, légèrement tricopathe, adepte des Pelotes soniques, parle un mélange d'anglais et de bon français, sait écrire sans faire de fôtes dortografe, possède un specimen rare du "Baby number1" ...)


Localisation

L'individu est mouvant : Chicago et alentours, Toulouse... mais aussi Parc régional des Causses du Quercy (Lot) où il évolue librement au milieu des moutons en espérant leur dérober leur laine !


Ses armes

-Le rouet Little Gem (Attention, c'est un rouet léger et pliable : l'individu en profite donc pour se déplacer partout avec. Pas un champ ne lui échappe !).

-Sa marque de laines Spinspanspun (C'est avec celle-ci que l'individu arrive à hypnotiser ses victimes innocentes : de pauvres tricoteuses sans défense qui succombent au puissant attrait de couleurs particulièrement séduisantes !).


Résumé de ses méfaits

-Vole la laine des moutons : de nombreux moutons des Alpes se sont retrouvés nus comme des vers et ont porté plainte.

-File et teint artisanalement des laines extraordinaires comme la Pure Chunky extra moelleuse ou la Gotland grise (l'individu est spécialement connu pour la qualité de ses laines, la variété des choix, la beauté et l'originalité des coloris), ridiculisant sans aucun état d'âme les laines industrielles !

-Semble extrêmement sympathique, capturant ainsi facilement ses victimes dans les mailles de son filet en laine mérinos.

-A déjà séduit un grand nombre de tricoteuses, les rendant irréversiblement accro à ses laines... et ce n'est pas fini : le coupable a de grands projets (en particulier dans le domaine de la teinture) afin d'accroître de façon exponentielle son pouvoir sur les tricoteuses.

-Crée des clubs, des groupes, rameute les foules : rien n'arrête l'individu qui va jusqu'à organiser une grande manifestation au musée de plein air de Cuzals, les 9 et 10 juillet 2011 !

lundi 21 mars 2011

Qui sera au Festival ? L'Atelier du chat noir

Roulement de tambour... C'est une magicienne que nous allons vous présenter aujourd'hui !

Christie va nous faire l'honneur de quitter ses montagnes jurassiennes et son "Atelier du chat noir", "une ancienne ferme aux allures de "cabane", au beau milieu de la forêt, à des kilomètres de la première habitation", pour participer à la grande fête que va être le premier Festival "Le Lot et la Laine" !
Aventurons-nous dans l'univers secret de la créatrice et découvrons-la ensemble...
Christie mélange, teinte, file et retord des fils étranges, des matières originales et précieuses comme l'angora, la soie, le bambou, le soja, pour créer des laines absolument uniques. De ses mains naissent alors des créations, tricotées ou tissées, fabuleuses qui nous plongent dans un univers laineux de chaleur et de magie !


Ce qui est frappant lorsque l'on visite son blog, c'est son tempérament d'artiste qui s'exprime à travers ses multiples créations, mais aussi par la façon qu'elle a de les mettre en scène et en valeur. Dans l'atmosphère très feutrée et sombre de son antre, les fils aux multiples coloris scintillent, nous émerveillent ! Qu'il s'agisse de laines filées, de petites créations tricotées ou de tissages, tout est beau, original, étonnant dans L'Atelier du chat noir !


Christie, parle-nous un peu de ton parcours :
"Mon parcours professionnel est, comment dire -euh-, quelque peu éclectique : j'ai fait des études d'histoire de l'art, d'arts plastiques et enfin d'archéologie à l'université... Pour découvrir finalement que j'étais beaucoup trop casanière pour courir le vaste monde à la recherche de trésors perdus... (J'avais et j'ai toujours le mal de mes montagnes...)

J'ai donc opté pour quelque chose de totalement différent et suis devenue "fermière", à la tête d'une exploitation de vaches laitières... Le monde agricole étant un milieu rude et en souffrance, j'ai abandonné, n'ayant pas vraiment le temps de m'occuper de mes deux enfants (à l'époque, aujourd'hui, j'en ai trois)... et depuis, je travaille dans le milieu médical, uniquement le week-end, ce qui me laisse le champ libre pour m'occuper de ma famille (mes enfants sont ma priorité) et pour créer...

Je suis venue au filage (ayant toujours été en contact avec l'univers du mouton, car étant petite, je courrais les alpages avec mon papa qui était berger) car je restais sur ma faim avec les fils du commerce qui n'étaient jamais assez... ou bien alors trop... La révélation pour moi (et pour d'autres en France, sans doute), ce fut de tomber, par hasard sur le site de Laurence et ses "Laine zinzin"... Un vrai coup de foudre ! C'était comme une évidence ! Je me suis donc acheté mon premier rouet en 2007 (pour Noël) et en route pour l'aventure... C'est devenu une véritable addiction et remplissant mes armoires de laines encore et encore, je me suis décidée à vendre ces créations (car je tricote beaucoup moins... pas le temps) sur etsy, sur Alittlemarket et bientôt sur mon propre site (encore en construction) qui devrait être opérationnel d'ici le 1er avril..."
Comment pourrais-tu qualifier ton style ?
"Mon style : je dirais tout en dualité et ambivalence, un peu comme Janus et ses deux faces... J'adore les laines décalées, très personnalisées, avec beaucoup de matières, de recyclage et du noir, très noir (j'aime le sombre)... et en parallèle, je file des choses toutes fines et toutes lisses (que je ne travaille jamais, ni au tricot, ni au métier à tisser... celles qui me plaisent, ce sont les premières...).
Mon inspiration : le quotidien (un peu spécial du fait de mon isolement : je côtoie plus facilement les animaux sauvages qui rôdent autour de la maison que "le monde civilisé"), une lumière sur la montagne le soir, le parfum d'une fleur... Mais aussi l'actualité... Un livre, une image, une chanson... tout est prétexte à la création...

Mes artistes préférées en matière de filage : "Laine zinzin", et Dominique et ses "Etoiles Filantes" avec qui j'aurai l'immense plaisir de partager un stand au festival..."

dimanche 20 mars 2011

Yarrrrrrrrrrrn....bomb!

Aujourd'hui, vers 16h30, centre ville de Toulouse, il se passait quelque chose de pas net.

Le cadre était idyllique : place Wilson à Toulouse, une belle journée ensoleillée.
Mais... que se passe-t-il ? Il y a des choses sur les lampadaires ? Voyons voir ça de plus près !


Aidée par mes acolytes (je préfère me ridiculiser en public avec un soutien moral et un photographe), j'ai taggué quelques lampadaires au tricot et crochet.

On peut voir la totalité de l'album ici! Et si vous avez des expériences de yarnbombing à partager, je veux les entendre. Cette action est née grâce à l'initiative de Fil de Rue qui ont décidé que cette semaine allait être la semaine nationale du yarnbombing.

mercredi 9 mars 2011

Qui sera au Festival ? Ambre Danicour

"Ambre échappée de son château fait de doux fils naturels et d'aiguilles de bois, aime la neige et les Pyrénées, est une passionnée de botanique et de plantes médicinales et tout particulièrement de la "viola odorata", ne se lasse pas de lire "La petite fadette", et espère..."


Chez Ambre Danicour, vous découvrirez des accessoires de mode et des vêtements pour les enfants réalisés en laine écologique ou en coton bio.



Ambre, pourquoi le choix des laines écologiques est-il important pour toi ?


"Le mot est dit ; "choix", j'aimerais tellement, justement, ne pas avoir à faire ce choix !!! Toutes les laines devraient être produites de manière responsable, c'est à dire sans ajout de pesticides, et de tout un tas de produits chimiques...


Si vous saviez comme je trouve ridicule de noter sur mes créations "écologique", "biologique", "organique", j'ai tout le temps l'impression de devoir me justifier, alors que si on produisait "normalement" la laine, cette justification n'aurait pas lieu d'être, ce serait plutôt l'inverse, on devrait connaître le contenu des laines traitées chimiquement ! J'imagine très bien : "contient des formaldéhydes" (substance classée par l'OMS comme "cancérigène certaine") ou "laine ayant été dégraissée à l'ammoniaque", ça donne tout de suite moins envie ! "


Quelle place la nature tient-elle dans ta vie ?

"Si tu entends par "nature" le champ lexical du "bucolique", à vrai dire, très peu... j'habite en immeuble, en ville, à part mes primevères sur le rebord de ma fenêtre... mais je suis une passionnée de botanique, alors dès que l'occasion se présente, à l'appel du printemps, je délaisse mes livres sur les plantes pour aller les observer de plus près et en vrai avec ma "Flore complète portative" de Gaston Bonnier, un manuel précieux pour tout bon botaniste en herbe !"


Qu'est-ce qui te plaît, dans le tricot ?


"L'odeur de la laine... et la douce tranquilité d'esprit que l'action de tricoter procure..."


... et nous, ce qui nous plaît chez Ambre Danicour, c'est sa recherche de la qualité, son engagement pour l'écologie à travers le tricot, son goût pour les détails et les jolies finitions qui font toute la différence !

samedi 5 mars 2011

Hébergements en locations

Nous vous proposons une liste pour vous aider à trouver une location près de la fête, aux environs de Sauliac sur Célé. Peut-être qu'au moment où vous lirez ces lignes, ces locations ne seront pas disponibles. Nous vous invitons à contacter directement les propriétaires pour plus d'informations.
La location vous permettra, non seulement de profiter pleinement de la fête, mais également de profiter des merveilles du Lot, sur une période plus longue que ces 2 jours de festival.
Bienvenue à tous les amoureux de la laine !

  • Monsieur Maurice DELVIT
    L'ile
    46330 TOUR-DE-FAURE
    Tél : 05 65 31 27 44

    Classé 2 épis Gîte de France
    Ouvert du 21 avril au 23 octobre 2011
    Capacité d'accueil : 5 personnes

  • Monsieur Jean-Luc LAGARRIGUE
    Le Bourg
    46330 TOUR-DE-FAURE
    Tél : 05 65 31 27 70
    email : jean-luc.lagarrigue@wanadoo.fr
    site web

    Classé 2 épis Gîtes de France
    Ouvert toute l'année
    Capacité d'accueil :
    2 gîtes de 2 personnes
    1 gîte de 2 à 4 personnes
  • Monsieur Jean-Pierre GARY
    Le Mas
    46330 TOUR-DE-FAURE
    Tél : 06 87 20 90 29 ou 05 65 31 24 62

    Classé 3 épis Gîtes de France
    Ouvert toute l'année
    Capacité d'accueil : 8 personnes

  • Monsieur Miguel LEVASSEUR
    Le Mas
    46330 TOUR-DE-FAURE
    Tél : 06 15 49 69 18 ou 05 65 30 00 96
    email : lauryne.levasseur@orange.fr

    Classé 3 épis Gîtes de France
    Ouvert toute l'année
    Capacité d'accueil : 8 personnes

  • Madame et Monsieur Evelyne et Bernard VALETTE
    Le Garric
    46330 SAINT-CIRQ-LAPOPIE
    Tél : 06 17 58 84 17 ou 05 65 31 25 98

    - Le Garric :
    Classé 3 épis Gîtes de France
    Ouvert toute l'année
    Capacité d'accueil : 6 personnes

    - Létou :
    Classé 3 épis Gîtes de France
    Ouvert toute l'année
    Capacité d'accueil : 2 personnes

    - Mas de Pigeonnet :
    Classé 3 épis Gîtes de France
    Ouvert toute l'année
    Capacité d'accueil : 4 personnes


  • Madame Marianne BESSAC
    Létou
    46330 SAINT-CIRQ-LAPOPIE
    Tél : 05 65 30 21 49

    Classé 3 épis Gîtes de France
    Ouvert du 05 mars 2011 au 31 décembre 2011
    Capacité d'accueil : 6 personnes

  • Madame Françoise MAYANS
    Mas de Pigeonet
    46330 SAINT-CIRQ-LAPOPIE
    Tél : 05 65 31 23 18

    Classé 1 clé Clévacances
    Ouvert toute l'année
    Capacité d'accueil : 3 personnes

  • Monsieur Henri RIGOUSTE
    Le Bourg
    46330 SAINT-CIRQ-LAPOPIE
    Tél : 05 63 65 78 08

    Classé 3 clés Clévacances
    Ouvert du 1er juin au 30 septembre 2011
    Capacité d'accueil : 5 personnes

mercredi 2 mars 2011

Qui sera au Festival ? EdWeave

EdWeave vous propose des tissages artisanaux en laine angora entièrement fabriqués en France, des pièces uniques conçues avec le plus grand soin, et s'engage pour un "slow artisanat" qui prend le temps de respecter les temps d'élevage, de confection des laines ainsi que les différentes étapes du tissage.
Mais qui se cache derrière le nom "EdWeave" ? EdWeave est la contraction d'Edwige ajoutée au verbe anglais "weave" qui signifie "tisser". Edwige conçoit les différents modèles et motifs, choisit la laine chez son producteur et éleveur de lapins angora, et tisse, ensuite, à la demande sur un métier à bras. Elle effectue enfin les façonnages et finitions de toutes ses réalisations que vous pouvez retrouver sur son très beau site.
Elle travaille actuellement à l'élaboration de nouveaux modèles en tissage tubulaire que l'on espère pouvoir découvrir cet été dans le Lot !
Comment est né "EdWeave" ?
"EdWeave existe depuis peu. C'est une approche différente de l'angora qui a fait naître EdWeave. Cette fibre était surtout réservée aux femmes pour un usage occasionnel ; elle a pourtant des qualités très intéressantes : douceur, chaleur et légèreté.
C'est pourquoi EdWeave réalise des pièces destinées à un usage quotidien. Les modèles sont simples et fonctionnels. Les modèles sont intemporels et unisexes."
Pouvez-vous nous en dire plus sur votre concept très intéressant du "slow artisanat" ?
"Le "slow artisanat" est un dérivé de la notion de slow design. Celui-ci est défini par des réalisations uniques ou en séries limitées, des matériaux issus du développement durable, une technique traditionnelle et artisanale sans délocalisation, ni exploitation de l'artisan."
Où est installé votre atelier ? Est-il ouvert au public ?
"Il se situe à Noyen sur Sarthe, à 30 km du Mans. Il n'y a pas réellement de visites et de démonstrations. Mais chaque réalisation étant unique, cela amène régulièrement les personnes intéressées ou curieuses à venir à mon atelier afin de découvrir les coloris, les motifs et les modèles."
Merci à EdWeave pour ses réponses. Si comme nous, vous êtes impatient de la rencontrer, je vous invite, pour patienter, à découvrir l'un de ses tissages : l'étole avec boutonnières, une magnifique pièce qui nécessite de 20 à 25 heures de travail, de la conception à la réalisation.