dimanche 28 avril 2013

Pour suivre les dernières actualités ....

Le festival approche !...

Pour présenter les différents ateliers et gérer les inscriptions nous utilisons le site RAVELRY, groupe "Le Lot et La Laine" .
Sont déja proposés : 4 ateliers filage débutant et avancé, 2 ateliers teintures naturelles et un atelier sur les châles au tricot. Le programme complet viendra mi-mai.
Nous sommes également joignables par email : lelotetlalaine at gmail.com

Sur RAVELRY vous trouverez aussi des petits défis / concours pour montrer vos meilleures créations sur le thème indiqué ...

Et n'oubliez pas de jeter un oeil à notre page Facebook et d'y  mettre vos commentaires !




vendredi 26 avril 2013

Nouvelle interview pour une revenante : Citronnelle-Eglantine


Citronnelle-Eglantine est un vétéran du Lot et la Laine, ayant été parmi nous lors de la première édition. Vous pouvez d'ailleurs lire la première interview ici. Toutefois, pour ceux qui ne connaissent pas, voici une nouvelle interview, pour découvrir son monde coloré et doux !


Tout d'abord pourquoi avoir choisi un nom si parfumé et fleuri pour une créatrice d'objets en laine ?

Lorsque j'ai créé ma première boutique sur internet, il me fallait un nom original (difficile de trouver un nom qui ne soit pas pris !). "citronnelle-églantine" s'est presque imposé à moi parce que j'aime les fleurs, les jardins, et qu'il évoque, pour moi, un univers féminin, très doux, un brin romantique et un peu enfantin... l'univers que je voulais donner à ma boutique qui proposait des accessoires de mode pour les filles, au style, alors, beaucoup plus girly que maintenant... C'était aussi un choix raisonné : "citronnelle-églantine" est né en plein hiver, mon projet était de vendre des mitaines tricotées (Oui, j'avoue que j'étais totalement accro au tricotage de mitaines !), mais je n'ai pas voulu choisir un nom qui soit en rapport avec le tricot afin de me laisser la possibilité de faire évoluer mes créations pendant les difficiles mois d'été où, allez savoir pourquoi, les gens (en général) rechignent à porter des mitaines en laine ! Ainsi très vite, la première année, j'ai proposé de nombreuses créations qui mélangeaient laine et tissu Liberty, des broches en tissu pour l'été... Finalement rapidement, je me suis totalement recentrée sur le tricot, et la décoration tricotée en particulier, pour cause d'irrépressible addiction... et depuis quelques mois, j'ajoute de petites touches feutrées à mes tricotages.

Quel type de créations préfères-tu réaliser ?

Ce que je préfère, c'est m'amuser en créant de nouveaux modèles qui restent parfois uniques... Depuis plus de trois ans, je tricote beaucoup d'objets de décoration en rapport avec le thème de la nature. Ces derniers mois, je me suis amusée aussi à créer au crochet ou tricot des choses qui se "mangent"... J'aime également énormément travailler avec la technique du feutrage à l'aiguille.


As-tu une préférence pour certaines laines ? Utilises-tu souvent les laines filées main ?
J'aime les vraies laines... Je déteste le synthétique ! Mes laines industrielles préférées sont les laines Rowan et Debbie Bliss (qu'il s'agisse de leurs fils d'hiver ou d'été). J'ai souvent, également, craqué pour certains fils Noro...
Mais comme je suis très difficile et que j'aime ce qui est beau, je suis définitivement fan des laines filées à la main... J'ai beaucoup de fils Spinspanspun, dans ma réserve de laine ! Je me fais une vraie joie de venir faire mon marché de laines uniques et artisanales, cet été, dans le Lot ! Je suis certaine d'y découvrir des fils d'exception et j'attends cela avec une très grande impatience !

D'ou tires tu ton inspiration ?
Tout m'inspire, les tendances de mode, la rue, la nature... J'ai toujours plus d'idées que de temps pour les réaliser ! Lorsque que j'ai une petite baisse de forme et que je n'ai pas trop envie de tricoter, je feuillette mes livres de tricot japonais, et en quelques minutes, j'ai à nouveau des centaines d'idées et d'envies. J'ai découvert le tricot et crochet version japonaise, il y a quatre ans, alors que je cherchais un livre de couture dans une librairie, et depuis je suis devenue une inconditionnelle du tricot nouvelle vague nippon qui parvient à allier modernité et style rétro-romantique, ultra féminin... Tout ce que j'aime ! Un style dont je me sens très proche... enfin, j'espère !

Quels sont tes projets créatifs pour 2013 ?
Ce que je veux avant tout, c'est me lancer de nouveaux défis, afin de me perfectionner, tout en continuant à m'amuser. J'aimerais être plus productive, je perds beaucoup de temps à rêver à ce que je pourrais tricoter si j'avais plus de temps ! J'ai très envie de me mettre au tissage, c'est l'un de mes projets pour 2013.

Je mets très peu en ligne en ce moment, car je prépare assidûment mon stand pour le Festival ! J'apporterai mes créations préférées : de petits oiseaux, hiboux et chouettes... et tout ce que l'on peut trouver sur et autour d'un arbre en forêt. Sans oublier un coin qui, j'espère, sera assez rigolo dans une esprit "produits de la ferme".

La boutique de Citronnelle-Eglantine sur alittlemarket

jeudi 25 avril 2013

Présentation de Mrs Purple, de Purple Laines...

Pour les amateurs de la couleur violette... mais les autres aussi. Comme son pseudo l'indique, Marie-Line alias Mrs PurPle aime la couleur !

A 40 ans, cette maman de 2 garçons, a ouvert une boutique en ligne et créé une marque de fils "PurPle Laines".

Ses laines sont vendues au poids car elle souhaite que ses clientes puissent se faire plaisir même par petites touches de couleurs.




Elle se sert de son expérience de tricoteuse/crocheteuse, de son ancien métier (professeur d'anglais) et de blogueuse pour faire gagner du temps à ses clientes en les guidant et les conseillant : tableau comparatif des laines, association de fils, traduction des modèles Brooklyn Tweed...

Mrs PurPle sera au festival avec sa balance et des mini pelotes préparées à l'avance pour de petits plaisirs colorés.


Voici comment elle voit le festival :

"J'imagine le festival comme une fête très conviviale, familiale et décontractée... Je suis heureuse qu'il se tienne à la campagne. Je m'y sens bien. J'espère que ce sera l'occasion pour moi de faire de nouvelles connaissances... Pourquoi pas trouver une créatrice qui voudrait développer des modèles en fils PurPle ou une fileuse dont les laines pourraient un jour être en vente sur mon site... Et puis, j'attends les démonstrations en matière de teinture.. Je ne sais pas faire."

Pour rappel :
Le site de PurPle Laines
Le blog

Merci à Sophie pour l'interview !

lundi 22 avril 2013

Nouvelle exposante 2013 : Liliana Mohair !

Avec cette interview, nous vous présentons une autre éléveuse de chèvres angora qui produisent une fibre mohair d'une grande douceur et luminosité. Bienvenue à Liliana Mohair ! 
 
Vous élevez des chèvres angora dans le Lot & Garonne, pour produire du fil labellisé « Mohair des Fermes de France », que nombre d'amoureuses des beaux fils connaissent déjà. Pouvez-vous nous dire en quelques mots quelles sont les exigences clefs de ce label ?



Le Mohair des Fermes de France ce n’est pas un label mais une charte de qualité, en adhérant au « Mohair des Fermes de France » je m’engage :

·         à élever mes chèvres dans le respect des conditions de bien être animal
·         à inscrire ma production dans une filière européenne, de l’élevage au produit fini
·         à une stricte sélection génétique pour obtenir un mohair de la plus haute qualité




Combien de chèvres avez vous, et depuis combien de temps êtes vous éleveuse ?

Je suis éleveuse depuis l’année 2002 et je possède une soixantaine de chèvres qui vivent en semi liberté dans une propriété de 9 ha.

Pourquoi des chèvres angora et pas des moutons ? Quelles sont les qualités particulières du mohair qui vous font préférer ce fil ?

Le mohair est une fibre extraordinaire : douce, chaude, brillante, et avec une affinité particulière pour la teinture.

Pur mohair de chevreau ou mélangé à de la soie, en fonction de l’esthétique et des propriétés recherchées, il se distingue du mohair industriel par sa légèreté et sa douceur extrême. C'est une fibre vivante, sensible aux différences de températures. Ce pouvoir adiathermique fait qu’il se gonfle d’air dès qu’il fait froid.
Inversement, s’il fait chaud le mohair, grâce à sa bonne perméabilité à la vapeur d’eau, évacue l’humidité en surface.
Grâce à la disposition très singulière des écailles fermées de la fibre, le mohair a une affinité particulière avec la teinture. Les couleurs sont lumineuses, ardentes et chatoyantes. C'est est une fibre soyeuse au brillant naturel.
En plus, il est simple à nettoyer : le mohair des fermes de France peut tricoté peut aisément se laver à la machine, en programme laine, et sèche à plat et à l’ombre. Au fil des lavages, il conservera toutes ses qualités de souplesse et de légèreté.Sur votre site de vente en ligne, on trouve du fil à tricoter, mais aussi des vêtements tous faits, tissés ou tricotés, et même des couvertures. Qui fabrique toutes ces belles choses ? 

Le tissage est réalisé dans un atelier à Castres dans le Tarn,  les articles tricotés sont réalisés par moi-même, c’est  ma deuxième passion après mes animaux, je suis styliste, modéliste de formation et je réalise mes propres modèles.Que proposerez vous sur votre stand lors du festival ?  

Des pelotes pur mohair et mohair et soie ainsi que mes tricots, du mohair brut.

Qu'en attendez-vous ? 

Partager ma passion, échanger des expériences, faire connaître cette magnifique fibre au plus grand nombre.

Merci à Liliana d'avoir répondu aux questions et à Hélène d'avoir accepté de faire l'interview !

jeudi 18 avril 2013

Interview de Kika, créatrice textile

Dans cette interview on vous amène à la rencontre de Hélène, créatrice et artiste textile, lotoise de surcroît !


Pouvez-vous présenter un peu votre parcours coté laine, la naissance de "Kika - artiste textile" ?

Mon parcours est assez atypique, jeune je voulais devenir styliste....métier sans avenir...donc je suis devenue banquière...
J'ai travaillé 10 ans à l'étranger et en revenant en France, il y a 10 ans (plus de travail) j'ai réalisé mon rêve : "Créer des vêtements en laine".
J'ai créé l'association KIKA en 2004, car j'ai fait beaucoup d'ateliers d'insertion via le tricot. Maintenant j'anime un atelier de tricot tout les jeudis après-midi.





Vos vêtements sont colorés et les textures se mélangent, un peu comme si les aiguilles étaient des pinceaux ... ?

J'aime mélanger les couleurs et les matières, ainsi que le travail avec les aiguilles et le crochet.
Effectivement pour moi certains pulls sont comme des tableaux !


C'est vous qui créez tous vos modèles ?

Oui je crée entièrement mes modèles, c'est les matières et les couleurs qui définissent la direction de mes créations.
Souvent quand je démarre j'ai un projet en tête mais en route le projet évolue...

Vendez-vous aussi les patrons ou seulement les modèles finis ?

J'ai essayé de vendre mes patrons sans résultat, donc pour le moment je ne vends que les modèles finis et j'ai d'ailleurs pas mal de commandes.




Comment diffusez-vous vos créations (boutique, web, expos ?)

Il y a 3 à 4 ans j'exposais dans des boutiques et depuis 2 ans c'est le bouche à oreille... et j'ai un réseau qui s'est créé.
Vous pouvez voir mes créations sur mon site : http://www.kikalaine.com/ ... et bien sur au festival !!!

Merci à Anne pour l'interview et à Hélène d'avoir répondu à nos questions ! A très vite au festival !

vendredi 5 avril 2013

Interview de Mohair du Soleil (avec des petites chèvres dedans)

Vous aimez le mohair ? Cette fibre douce qui donne des fils vaporeux et aériens avec un halo si caractéristique vient de jolies chèvres angora, qui seront bien représentées au Lot et la Laine. Parmi les producteurs de mohair qui seront là, nous aurons Mohair de Soleil (hop, voici le blog). Une petite présentation s'impose !


Bonjour Brigitte, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Je suis agricultrice, j'élève des chèvres angora depuis 8 ans.
Les chèvres sont tondues 2 fois par an afin de récolter le mohair, qui sera ensuite soigneusement trié.
Une partie sera confiée à 2 filatures françaises et la seconde partie étant travaillée par moi même.
Je file et teint avant ou après filage, suivant l'effet recherché.



En parcourant votre blog, j'ai vu que vous aviez plusieurs passions, comment sont-elles venues à vous ?
Je suis passionnée de tricot depuis mon plus jeune âge. J'ai appris le tricot avec ma grand-mère dès l'âge de 4 ans.
Je file depuis 40 ans et il y a une dizaine d'années, j'ai appris le tissage afin d'y intégrer mes fils fantaisies.

Parlez nous du mohair ! Quelles sont les particularités et qualités de cette fibre ?

Le Mohair est une fibre noble. Elle est légère, confortable et possède un grand pouvoir isolant.
C'est une fibre très douce, qui prend très bien la couleur.
Le Mohair peut prendre divers aspects suivant la façon dont on le file.

D'où vient votre inspiration ?
Pour créer mes nappes, mes filages fantaisies ou mes tricots, je m'inspire des couleurs des oiseaux et des fleurs.





Comment voyez-vous le festival ?
Pour moi, le festival est un grand rassemblement de passionnés, de fibres, de tricots.
Chacun et chacune pourra trouver des matières premières, des kits, participer à des ateliers ou encore trouver des produits finis.



Merci beaucoup à Mohair de Soleil pour ses réponses et à Sophie (sophidici) pour l'interview !

lundi 1 avril 2013

Nid de Vigogne et ses mille mystères

En avril, ne te découvre pas d'un fil (ici, dans la ville rose, ce conseil s'avère plus que à propos, il pleut non stop)... Mais en juillet, vous allez rencontrer Ambre, du blog Nid de Vigogne, couturière et tricoteuse - et aussi fileuse, crocheteuse et designer de modèles en tricot dentelle magnifiques ! Son monde doucement rêveur, vous pouvez le visiter en allant sur son blog... et en avant pour l'interview !

- Pourrais-tu te présenter en quelques mots, d'où vient ton goût pour le tricot, le filage ?

Quand j'ai eu fini mes études, et décroché mon poste, il y a 4 ans, j'ai eu le temps, et la disponibilité psychique, pour "créer". D'abord avec la couture, intuitivement, et puis j'ai appris le tricot, et ça a tout de suite été addictif.
Au printemps 2011 j'ai décidé d'apprendre à filer. J'ai trouvé mon rouet sur votre festival, c'est là aussi que j'ai eu envie de tricoter des châles...
J'aime le "toucher-créer" du filage, et la rigueur mathématique du tricot.

- Quelles sont tes sources d'inspiration ?

Il y a des ambiances qui me parlent : l'art nouveau, les laboratoires de curiosités, les cultures asiatiques et celtiques,...
J'aime aussi l'idée d'interprétation : inviter les références d'un autre dans son univers, changer de support, s'approprier un classique.
En tricot j'aime les modèles assez épurés. Et lire E. Zimmermann, c'est toujours vivifiant !


- Tu crées des modèles que l'on peut découvrir sur ton blog et sur Ravelry (pseudo plumedevigogne) : exclusivement des châles ou d'autres idées en perspective ?
Ce que j'aime surtout, c'est aborder et découvrir chaque étape de la création d'un projet.
Le châle a beaucoup d'avantages : une nappe ou un écheveau de 100 gr suffisent souvent, j'aime bien le deal un écheveau/ un projet. Au niveau de la création de patrons, c'est aussi bien pour commencer, on peut expérimenter beaucoup de techniques, et aborder tout doucement la question du modélisme... en taille unique ! Et puis c'est un bel accessoire, on n'en a jamais trop !
Mais j'ai beaucoup d'autres envies, en couture notamment. Je me suis régalée à filer, tisser et coudre ma veste, et je vais en décliner d'autres : d'autres coupes, d'autres couleurs, d'autres techniques...
Quant aux patrons de tricot, j'ai des envies de kimonos, et de rangs raccourcis...

- As-tu une laine favorite, une couleur de prédilection ?
Pour les fibres, celles qui sont douces, bébé alpaga, duvet de yak, bambou,...et j'aime le mélange des textures dans un même fil. Pour les fils, j'aime le lisse du single, mais je retors de plus en plus souvent, pour le côté vaporeux.
Pour les couleurs, toutes, mais la gamme des verts m'attire beaucoup.
Rien à faire, j'y reviens toujours... Je voudrai travailler davantage sur la couleur, oser des contrastes par exemple, mais tout en finesse.
- Tu vas proposer un atelier au festival, pourrais-tu nous en dire un peu plus ?
 
Ce sera la première fois que j'en animerai un, alors je suis enthousiaste et un peu stressée aussi. Il s'agit de compiler ce que j'ai appris des techniques de dentelle et de construction de châles.
L'idée est de faciliter la compréhension d'un patron pour celles qui n'ont pas l'habitude d'en tricoter, et d'encourager les autres à créer les leurs, à expérimenter.


- En attendant, je crois que tu réserves une surprise aux tricoteurs/tricoteuses pour patienter avant le festival ...

Oui!!!! Je prépare un KAL mystère ! Un châle, hein, évidemment !
J'ai essayé de penser à tout le monde : abordable pour les débutantes (de toutes façons j"assurerai la hotline) ; avec un petit twist, pour qu'il ne soit pas trop classique non plus.
Celles qui sont intéressées peuvent déjà chercher un light fingering ou lace, dans les tons bleus-verts (turquoise, vert d'eau, pétrole...), avec une touche irisée, un peu de soie par exemple...

Merci à Ambre, et merci à Anne pour l'interview ! 

Un petit peu de lexique : 

KAL = knit along, c'est à dire, tricoter en groupe, chacun le même modèle
KAL mystère = même principe, mais le modèle est inconnu... il est donné par petits indices, bout par bout, afin que, jusqu'à la fin, on ne sache pas à quoi ressemblera le modèle fini.
fingering = fil fin, typiquement tricoté avec des aiguilles 2 à 3 mm
lace = fil dentelle