samedi 21 mars 2015

Qui vient ? : La laine des Causses du Quercy : une richesse à retrouver

Entre genièvre et murs de « pierre sèche », entre buis et caselle, imaginez… Un troupeau de caussenardes
broute paisiblement les fines herbes rases, et arpente les « caretals ». Un bruit … elles dressent leurs oreilles noires et nous dévisagent derrière leurs lunettes noires…



Dès l’époque romaine la laine des brebis Causse du Lot était utilisée pour confectionner des matelas. Les
cadurciens (habitants de Cahors) dormaient déjà sur des sacs remplis de laine. Plus tard, au XVIII siècle,
cette brebis était qualifiée de « bête à laine », on tirait de sa toison de solides étoffes, les «cadis ». Depuis les
années 60, le cours de la laine s’est effondré avec l’arrivée des matières synthétiques, de la délocalisation et
de la mondialisation. En 1980 le kilo de laine valait 12 F (1,82€) contre 0,60 € en 2014 et ne couvrait plus le
coût de la tonte ( plus d'1€ aujourd'hui).

De ce patrimoine vivant unique, éleveurs et amoureux de cette brebis et de son territoire se sont rejoints pour
créer l’association « La Caussenarde » en 1998. Elle regroupe aujourd’hui des éleveurs, des fileuses, des
tricoteuses, des artistes créateurs et des amateurs qui se passionnent pour la brebis Causse du Lot, son
histoire, sa laine, la place qu’elle tient dans le paysage et dans la vie des Causses du Quercy, son biotope
naturel.

C’est à partir de cette tradition lainière inscrite dans l’Histoire du pays, et de cette charge économique
supportée par les éleveurs, que l’équipe de la Caussenarde s’est fédérée. Son objectif est de valoriser la
brebis Causse du Lot grâce à des produits lainiers de qualité : gamme de literie (couettes,
oreillers,matelas..), couvertures piquées, fil à tricoter… ainsi que notre nouveau produit : le plaid...
Ensemble, nous tentons à reconstituer une Filière Laine cohérente avec les manufactures de proximité : la
filature de Mr Mallent « Au Fil de Laine » à Salles Courbatiers dans l’Aveyron ; la filature Terrade à
Felletin (Creuse) et Le Passe Trame ( chez Mr Carlier ) à Mazamet .

-> Valoriser la laine, passe par une sensibilisation du public.
« Même si dans le Lot, les brebis du Causse du Lot sont plus nombreuses que les hommes, cela ne veut pas
dire que cette race, propre à ce terroir, ne soit pas menacée, explique Pierre Réveillac (éleveur et membre de
l'association). Primitivement, on élevait cette brebis pour la laine qui était même exportée en Angleterre au
19ème siécle pour faire du tweed."

-> Redonner à la laine sa valeur perdue passe par l’organisation de sa transformation.
"En soignant la tonte, on valorise la laine qui se vend un meilleur prix. Au sein de l’association, des
éleveurs et des bénévoles trient la laine de leurs brebis Causse du Lot. Après une tonte propre, sans blesser
l’animal ni abîmer la laine, les toisons sont triées et classées, en différentes catégories, selon le produit fini
qui leur correspond".



-> Retrouver et re-connaitre la laine passe la transmission des savoir faire.
Afin de sensibiliser le public à la valeur de la laine, matière noble et naturelle,nous menons des actions qui
vont de la connaissance de la matière, à l’échange de savoir-faire en passant par l’animation, et les
formations.



Notre association est présente sur le territoire tout au long de l'année et participe à diverses manifestations
locales et nationales : la Transhumance, le Festival du Lot et de Laine, les Journées Nationales de la laine à
Felletin, ....
Elle organise aussi des stages de transmission de savoir-faire : tri des toisons, cardage et filage de la
laine, couvertures piquées, coussins de sol, ateliers pour les enfants ...
Sans oublier les rendez-vous hebdomadaires des cafés-tricots : le MAILLABAR au Café Associatif d'
Assier, le TRICOT-CAUSONS à Espagnac Ste Eulalie, l'"Atelier Laine" au Matou dell' Arte à Figeac...
A travers la laine de la Caussenarde, c’est toute une identité culturelle qui s’ouvre au monde.



Notre association est le maillon humain qui conserve et protège le lien entre la brebis (sa laine et ses
éleveurs), et les transformateurs/utilisateurs ( artisans, créateurs amateurs...) du territoire lotois et au delà.
Afin de« remettre de la fierté chez les éleveurs, pour la laine de leurs brebis…»
Pierre Réveillac (éleveur à Livernon)


Vous pourrez nous rencontrer au Festival Le Lot et la Laine :
- sur l'aire de tonte avec les éleveurs pour des démonstrations de tri de laine des toisons qui auront été
tondues...
- sur l'aire des exposants où nous aurons notre stand de produits lainiers et où nous ferons diverses
animations autour de la laine.


A bientôt
L'équipe de La Caussenarde
site: http://lacaussenarde.org/

lundi 9 mars 2015

Twined knitting, Haapsalu lace and estonian knitting techniques : knitting workshops and a special guest !!!

We are very happy and excited to have a special guest teacher at this edition of Le Lot et la Laine : Carla Meijsen ! She is the founder of the Dutch knitters and also is the author of ‘Warm Hands – Estonian Mittens and Wrist Warmers’ (co-written by Hilly van der Sluis) that was published in October 2011 after having conducted extensive research on the knitting traditions of Estonia.
In ‘Warm Hands’ you will find information on the specific qualities of Estonian knitting techniques, explanation of the techniques and 11 patterns for mittens and 2 patterns for wrist warmers. She has also authored ‘So Warm! Twined Knitting’ that was published in October 2014 after she had performed thorough research at the birthplace of twined knitting in Sweden, and based on her extensive experience as a teacher and designer.

Carla will be giving two workshops during the festival, one full day intensive and one half day workshop. Be sure to scroll down for full descriptions of them.

NB : These workshops will be English-speaking, however a translator will be present for the duration, to insure maximum undestanding for the French participants. 



Don't wait too long to sign up, number of places is limited !! :)
Workshop 1 : Twined knitting (full day class !)


carla shwook boek1.jpg

Description of the class by Carla : 
Twined knitting is a Scandinavian knitting technique that is at least 400 years old, has many unique characteristics and offers a range of decorative possibilities. Experienced knitters will certainly find a new challenge in twined knitting, and the less-experienced can learn to master the basic technique in only a couple of hours.

I will tell about the participants about the history of twined knitting, the specific quality and the many possibilities for decoration, while showing examples of my own collection of twined knitted knitwear and some original projects in ‘So Warm!’. I will also bring some of the most important books on the subject to show to the participants.

When doing twined knitting two strands of yarn are used that are constantly twined at the back of the work. This ensures a more firm, stronger and especially warmer knitwear than can be achieved with the usual knitting techniques. By purling the stitches with one or both strands you can make beautiful patterns. Using one colour gives a very different visual effect from using two colours.

In this class you will learn the basic principles and stitches used in Twined Knitting. We will discuss the specific characteristics of working with one or two colours.

After a three-colour cast-on you will learn the basic stitches and several decorative stitches. We will discuss the specific characteristics of working with one or two colours. Special attention will be paid to the position of the hands during knitting.

We will make a start by knitting a nicely decorated purse that can be used, for example, to hold your mobile phone.

The technique twined knitting is often chosen for small work pieces such as mittens and hats. So Warm! contains over 30 patterns for wrist warmers, mittens, mitts, gloves, hats, socks, leg warmers, boot toppers and accessories, based on a modern take on an old tradition. All techniques are explained, accompanied by about 150 detailed photos.




Full day class sunday 12th July : 5 hours (with a pause for lunch) from 10 to 12:00 then from 13 to 16:00
Number of students: 15 maximum
Price : 70€

Equipment : yarn provided by teacher, needles on loan for the duration of class
Convenient to bring: scissors, measuring tape, thick darning needle, stitch markers, pen and paper.
During the course, you can borrow bamboo knitting needles. An extra set of (bamboo) sock needles or circular needles (about 3.5 mm) are useful but not necessary.

Required skills :Advanced beginner (at least half year experience) - intermediate - advanced
participants should be able to knit in the round, preferably on sock needles (double pointed needles)








 Workshop 2 : Haapsalu lace, estonian lace knitting

Estonia is famous for its beautifully knitted lace shawls from the small town Haapsalu, situated on the North-West coast of the country. The paper-thin square shawls consist of a number of specific characteristics, among which the ‘nupp’, a three-dimensional element that is often used to emphasise the lines of the motifs in the lace. Also, many lace patterns are inspired on flowers.

During the workshop Estonian Lace Knitting I will show shawls and examples from my own collection, tell the participants about the distinctive elements of typical Haapsalu shawls, the construction of traditional and modern Haapsalu shawls and the history of the hand knitting industry in Haapsalu. I will also bring some of the most important books on the subject to show to the participants.

When we go ‘hands on’ the participants will learn the special caston, selvedge stitch, several typical Estonian lace stitches and the proper castoff for knitting traditional Haapsalu shawls by starting a mini sampler.
We will practise knitting ‘nupps’, which give much of the Estonian lace its specific quality.
If time permits we will start with knitting a part of the lace edging.


After class each participant can send me an email with the request for the Excel worksheet that I made for making calculations for traditional Haapsalu shawls. This sheet will be mailed to the participant for free.


Session : saturday 11th of July 10:00-13:00
Number of participants : 10
Price: 45€
Supplies: yarn supplied by teacher, needles on loan for the duration of the class (3.5 mm aiguilles doubles pointes et circulaires en bambou)
Convenient to bring: scissors, measuring tape, thick darning needle, stitch markers, pen and paper.
During the course, you can borrow bamboo knitting needles. An extra set of (bamboo) sock needles or circular needles (about 3.5 mm) are useful but not necessary.
Skills required : Intermediate to advanced knitter, previous experience working with laceweight yarn useful

To reserve a place, write here or shoot us an e-mail at lelotetlalaine [at ] gmail [dot] com ! For payment : send you check (made out to the assocition “Rencontre et Partage à Orniac”) to the following address :

Rencontre et Partage à Orniac, présidente Anne Remond 
Le Bourg 
46330 Orniac

Write down you name and/or internet pseudonym and the title of the workshop for which you are sending your payment ! Of course, it is possible to make out one check for the total if you are signing up for multiple workshops. 
If you are not able to pay by check (living outside of France), contact us for a solution (bank transfer). 

Invitée spéciale et ateliers tricot exotiques !!! Carla Meijsen

Nous avons une excellente professeure de tricot qui vient cette année avec au menu trois ateliers de tricot avancés, très intéressants et un peu exotiques pour nos contrées !

Il s'agit de Carla Meijsen, auteure de deux livres sur des techniques de tricot : Warm Hands (un livre sur le tricot de mitaines et moufles estoniennes) et Stay Warm (sur le tricot jacquard scandinave, aussi connu sous le nom de twined knitting).

NB : Ces cours seront en anglais, mais un interprète sera présent pendant chaque atelier afin d'assurer une compréhension parfaite du contenu ! 




Elle donne des cours réguliers sur des techniques de tricot avancées en Hollande et est une fondatrice des Dutch Knitters. Et nous sommes ravies de l'avoir avec nous pour l'édition 3 du Lot et la Laine !!!
Pour nous, elle propose 3 ateliers très complets, tous très intéressants et variés. Voici les descriptifs !


Atelier 1 : Twined knitting (tricot retors ou jaquard scandinave)
Présentation du contenu par Carla :

Le twined knitting (tricot retors ou jaquard scandinave) est une technique de tricot scandinave qui est âgée d’au moins 400 ans ; c'est une technique qui a de nombreuses caractéristiques uniques et offre une gamme de possibilités décoratives.

Les tricoteuses expérimentées trouveront certainement un nouveau défi dans le tricot retors, et les moins expérimentés peuvent apprendre à maîtriser la technique de base en seulement quelques heures.

Je vais parler des participants sur l’histoire du tricot retors, ses qualités spécifiques et les nombreuses possibilités de décoration, tout en montrant des exemples de ma propre collection et des projets originaux dans «So Warm !». Je vais aussi apporter quelques livres les plus importants sur le sujet pour montrer aux participants.

Lors du tricot, deux brins de fil sont utilisés en continu, et sont constamment croisées à l’envers du travail. Ceci fait un tissu très ferme, avec des projets finis plus chaud que ce qui peut être réalisé avec les techniques de tricot habituels. En tricotant les points envers, avec un ou deux fils, vous pouvez réaliser de beaux motifs. L’utilisation d’une couleur donne un effet visuel très différent de l’utilisation de deux couleurs dans le même projet.

Dans cette classe, vous apprendrez les principes de base et les points utilisés dans tricot retors. Nous allons discuter des caractéristiques spécifiques du travail avec une ou deux couleurs.
On montera les mailles avec trois couleurs et nous allons apprendre plusieurs décoratifs. Une attention particulière sera accordée à la position des mains pendant le tricot.

Nous allons tricoter un premier projet de petite envergure qui sera utile, comme une petite chaussette à téléphone portable.



dimanche 12 juillet 10h-16h (pause repas 12h-13h) 
Durée : 5h total, avec pause repas au milieu
Nombre de participants : 15 max
Prix : 70€

Matériel à prévoir : matériel fourni (laine), aiguilles à tricoter prêtées pour la durée du cours

Il peut être utile d’amener : ciseaux, mètre couturièer, aiguille à coudre à laine, marqueurs, stylo et papier

Les aiguilles à tricoter vous seront prêtées pour le cours, mais une paire d’aiguilles à tricoter double pointes ou circulaires taille 3.5 mm peut être utile (mais non indispensable).

Niveau requis : débutant avancé / intermédiaire / avancé - Les participants doivent savoir tricoter en rond

Mot des organisateurs 
Carla Meijsen est l’auteur de «So Warm! Twined Knitting», qui a été publié en Octobre 2014, après qu’elle avait effectué des recherches approfondies dans le berceau du tricot retors en Suède, et basée sur sa vaste expérience en tant que professeur et designer.
La technique du tricot retors est souvent choisie pour les petites pièces de travail tels que des mitaines et des chapeaux. So Warm! contient plus de 30 modèles pour mitaines, mitaines, moufles, gants, chapeaux, chaussettes, jambières…avec une approche moderne basée sur une vieille tradition. Toutes les techniques sont expliquées, accompagné d’environ 150 photos détaillées.





 Atelier 2 : Dentelle estonienne Haapsalu

Voici la présentation du cours par Carla :
"L’Estonie est célèbre pour ses châles en dentelle magnifiquement tricotées de la petite ville de Haapsalu, situés sur la côte Nord-Ouest du pays.
Les châles carrés, d’une finesse incroyable, sont constitués d’un certain nombre de caractéristiques spécifiques, parmi lesquels les “noppes”, un élément tri-dimensionnel, souvent utilisé pour souligner les lignes des motifs dans la dentelle. Aussi, de nombreux motifs de dentelle sont inspirés des fleurs.
Au cours de l’atelier tricot dentelle estonienne je vais montrer des châles et des exemples tirés de ma propre collection, parler des éléments distinctifs de châles typiques Haapsalu, la construction de châles traditionnels et modernes Haapsalu et l’histoire de l’industrie du tricot à la main à Haapsalu.
Je vais aussi apporter un peu des livres les plus importants sur le sujet pour montrer aux participants.
Quand nous allons nous lancer dans la pratique, les participants apprendront les façons de monter les mailles spéciales, les points de lisière, plusieurs points de dentelles estoniens typiques et la façon de rabattre les mailles traditionnelles en commençant un mini-châle échantillonneur.


Nous allons pratiquer le tricot de “noppes”, qui sont très typiques de la dentelle estonienne.
Si le temps le permet, nous allons commencer à tricoter une bordure de dentelle.
Après le cours, chaque participant peut m’envoyer un e-mail avec la demande de la feuille de calcul Excel que j’ai faite pour faire des calculs pour les châles traditionnels Haapsalu. Cette fiche sera envoyée au participant gratuitement."

samedi 11 juillet 10:00-13:00 (3h)
Nombre de participants : 10 maxi
Prix : 45€
Matériel : laine offerte, aiguilles prêtées pour la durée de cours (aiguilles bambou 3.5 mm, doubles pointes et circulaires)

Il peut être utile d’amener : ciseaux, mètre couturièer, aiguille à coudre à laine, marqueurs, stylo et papier

Les aiguilles à tricoter vous seront prêtées pour le cours, mais une paire d’aiguilles à tricoter double pointes ou circulaires taille 3.5 mm peut être utile (mais non indispensable).

Niveau requis : intermédiaire-avancé - il est préférable d’avoir de l’expérience avec le tricot dentelle et les fils dentelle


Pour réserver votre place, contactez-nous par e-mail au lelotetlalaine [arobase] gmail [point] com - en remplaçant [arobase] par @ et [point] par un point ! 

Ensuite, pour le paiement, il faudra envoyer un chèque à l’ordre de l’association qui gère les inscriptions ”Rencontre et Partage à Orniac”, adresse : 
Rencontre et Partage à Orniac, présidente Anne Remond 
Le Bourg 
46330 Orniac 

Pensez à noter votre nom ou pseudonyme sur internet + intitulé du cours pour lequel vous envoyez le règlement avec votre chèque ! Si vous n’avez pas la possibilité d’envoyer un chèque (vous vivez à l’étranger, par ex.), contactez-nous pour voir comment on peut procéder.

Pour l'inscription à plusieurs cours, vous pouvez faire un seul chèque en notant bien tous les cours pour lesquels vous payez. 

Qui vient ? : Laine Select : fils d'exeption et créativité


Qui es-tu et d'où viens-tu ?

Comme beaucoup de femmes de mon âge (50 ans), j’ai appris, enfant, le crochet, le tricot, la couture avec ma mère et ma grand-mère. Le début d’une relation textile passionnée ! Dès lors, je n’ai cessé de tricoter : conception de véritables garde-robes pour mes poupées, puis de pulls à l’adolescence, et, plus tard, de brassières pour mon fils…
A 15 ans, je rêvais d’avoir une boutique de laine. Finalement, j’ai fait des études de droit puis exercé l’activité d’avocat d’affaires. Mais j’ai toujours gardé cet engouement pour les beaux fils, le tricot, la création, la mode. Partout où je voyageais, je visitais les magasins de laine !
Il est évident pour moi que l’univers de la laine était ma source d’équilibre et d’épanouissement !
Ainsi est née l’idée de créer Laine Select. Le site en ligne a été ouvert à la fin de l’année 2013.



Quels sont tes goûts, ce que tu aimes dans le domaine du tricot, tes préférences ? en matière de laine, de patrons … 

Le domaine du tricot est très vaste ! Actuellement, mon envie s’oriente vers le tricot dentelle. J’aime sa finesse et son raffinement, la diversité des motifs à créer, la technicité des points. Le tricot dentelle permet de réaliser de magnifiques accessoires, faciles à porter et originaux.

J’adore les matières naturelles et les couleurs. Je suis avec la laine comme un enfant dans un magasin de bonbons !

As tu des savoir-faire particuliers ?  

Je travaille sur la conception d’accessoires de mode : châle, étole, tour de cou… Selon mon inspiration, je crée les modèles qui ensuite sont disponibles sous forme de fiche chez Laine Select. Je propose des styles différents adaptés aux tricoteuses débutantes et expérimentées. L’idée est de présenter des modèles originaux et des laines rares aux couleurs magnifiques, le tout pour aboutir à une pièce unique à réaliser soi-même.



Que proposeras-tu au Lot et la laine ?  

Vous découvrirez des laines fines de grande qualité en provenance de différents pays. Ces fils sont teints à la main par des entreprises artisanales passionnées de couleurs. Les matières naturelles sont à l’honneur : mérinos, soie, cachemire...

Il s’agit principalement de laines de poids dentelle ou « lace » (690 à 795 mètres pour 100 grammes), et des laines « fingering » (400 à 440 mètres pour 100 grammes). Ainsi, un seul écheveau vous permet de tricoter une belle pièce.
Sur le stand Laine Select vous trouverez la douce Beurre de Phydeaux Designs (100 % mérinos), la brillante Merino Silk lace de SweetGeorgia (50% soie 50% mérinos), la somptueuse TussahSilk lace de DyeForYarn (100% soie) ou encore les couleurs exceptionnelles des laines Dragonfly Fibers.
 
Squishy de Dragonfly Fiber

Pour les fileuses (j’espère en devenir une bientôt), il y aura de superbes fibres : les tresses de Polwarth teintes par Dragonfly Fibers, le mélange exquis de mérinos, bambou et soie de SweetGeorgia.
 
Je proposerai également des fiches explicatives de châle et d’étole, des kits à tricoter, pour que l’addiction au tricot dentelle se faufile parmi les visiteurs…



J’aime échanger les astuces, les conseils, les idées. Je trouve particulièrement enthousiasmant d’établir des liens et de rencontrer des personnes qui partagent l’intérêt de la laine sur des salons tels que le votre.

Mon site : laine Select

Qui vient ? : Renaissance Dyeing, un arc-en-ciel de laine ...



Bonjour Andie, vous êtes la créatrice de la marque « renaissance dyeing », laines teintes avec des végétaux, parlez nous un peu de vous.

Depuis combien de temps teignez vous ?

J’ai commencé la teinture végétale quand j’avais huit ans. J’avais l’habitude de récupérer la laine sur les barbelés et de la mettre dans des recipients avec des fleurs. Parfois, cela fonctionnait ! Mais professionnellement cela fait environ vingt ans que je teins. Ma formation de base étant dans l’environnement, cela m’a semblé naturel de faire ce métier quand ma santé s’est dégradée.

Pourquoi avoir choisi la teinture végétale ?

Le fait de travailler avec des teintures naturelles étaient évident pour moi. Je suis passionnée par les plantes et suis toujours ravie d’en apprendre plus sur leurs propriétés, leur façon de colorer. Les couleurs des plantes sont réellement harmonieuses, même vingt ans après mes débuts, je suis toujours ravie et étonnée des couleurs que l’on peut obtenir. De plus, en travaillant avec précaution, il n’y aucune détérioration de l’environnement, ni de problèmes de peau. Bien sur, le matériel végétal utilisé va au compost et retourne donc à la terre. Je n’ai jamais ressenti l’envie ni le besoin de travailler avec les teintures dites chimiques.



Avez vous des bases préférées sur lesquelles travailler ?

La laine est ma base du moment. J’apprécie tout particulièrement la « Pool Dorset Wool » qui est de la laine organique qui provient d’élevages de qualité ( pas de violence sur les animaux). C’est de la laine douce, avec une belle définition des points, qui peut en plus être lavé en machine à froid. Je suis très heureuse d’avoir trouvée une petite usine, qui respecte mes conditions de respect de l’environnement, et donc n’utilise pas de produits chimiques dans le processus de filage ni par la suite.

Aviez vous une expérience dans la teinture avant de créer votre entreprise ?

Pas vraiment, et l’entreprise a grandi doucement, ce qui était une bonne chose car nous avons pu évoluer ensemble. Un bon site internet aide réellement à stabiliser l’entreprise et je pense, du moins j’espère avoir un bon contact avec mes clients. Même si rien n’est mieux que de rencontrer mes clients en réalité. C’est la raison pour laquelle je suis toujours partante et heureuse de participer à des salons ou à des festivals. Ainsi, les personnes peuvent toucher mes laines, voir les couleurs à l’oeil nu, nous pouvons discuter et ils peuvent repérer pour ensuite commander via le site internet.

Où êtes vous située ?

Je vis avec mon mari en Ariège, c’est très calme ici, on adore cet endroit.

Organisez vous des visites de votre atelier ?

Je travaille du mardi au vendredi dans mon atelier de teinture, donc j’y suis souvent présentes et les visiteurs sont toujours les bienvenus. Nous n’avons pas de magasin à proprement parler mais toutes mes laines sont entreposées dans ce lieu.

Donnez vous des cours ?

Pendant les deux dernières années, j’ai donné des cours deux fois par an en Italie. Mon objectif étant que mes élèves repartent avec vingt quatre couleurs et aussi les connaissances pour refaire des teintures quand ils seront chez eux. Cette année je vais donner des cours pour teindre de plus grandes quantités de laine à côté de chez moi en Ariège. Ce sera probablement en août, j’habite à côté d’un lac et ce serait un endroit plaisant pour travailler à cette période de l’année. Je vous renseignerai mieux sur ma newsletter (s’inscrire sur mon site internet ).

Par la suite, souhaitez vous explorer de nouveaux horizons ?

Bien sur, mon prochain horizon est la retraite ;). Ce qui est une sacré transition, surtout pour quelqu’un comme moi, qui aime travailler. Donc mes plans pour les prochaines années sont de développer mon entreprise mais aussi de gagner du potentiel pour la personne qui voudrait prendre la relève. Pendant ce temps, j’explore aussi les teintures écologiques, les teintures par fermentation, l’art textile, etc. Ce genre d’activités qui m’aident à accepter la suite.



... Je vous dit à bientôt au festival !
En attendant vous pouvez regarder notre site.


Qui vient ? : Marie-Agnès Lieutier, passionnée par les brebis et leur laine



La ferme d’encayère, située à Teyssieu dans le Lot, a été créée il y un peu plus de vingt ans par Marie-Agnès Lieutier. L’activité a démarré doucement avec six brebis et leur bélier, et s’est agrandie au fil des années pour aujourd’hui atteindre un cheptel de soixante brebis.



Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?
J’aime ce qui est « textile » et la laine me fascine. Les brebis me semblent familières. Une sorte de logique intuitive…

Quelle est la particularité de votre entreprise ?
Pour obtenir des toisons variées, nous travaillons avec des brebis de populations différentes. Le troupeau est ainsi composé de limousines à la laine bien blanche ou à taches noires et blanches (rares), de solognotes de couleur miel ou caramel, de tarasconnaises et de raïoles avec leur bélier.
Ceci donne des toisons de tous types et permet de jouer sur les couleurs. La ferme effectue un tri de sélection à la tonte pour avoir une qualité de laine supérieure.

Est-ce vous qui transformez la laine ? Comment procédez-vous ?
Je fais transformer la laine par une unité de production familiale assez proche (Cantal) qui peut laver et carder en nappes mes lots de laine limousine, raïole et tarasconnaise qui se retrouvent parfois mélangées.
Je garde les laines colorées plutôt pour le filage et je teins mes laines blanches bien qu’elles soient conditionnées en nappes.

Quel type de teinture pratiquez-vous ?
Je procède uniquement par teinture naturelle à base de plantes. Les récoltes de plantes sont diverses et variées, les expériences aussi… mais les couleurs obtenues me conviennent toujours assez pour que la créativité soit au rendez-vous.

Que produisez-vous le plus ?
Principalement, du feutre. Et, du fait de la demande, je fabrique essentiellement des semelles de feutre colorées, le plus humble et le plus « vrai » des produits. Il semble dire : « Je pense à toi, à ton confort, au bien-être de tes pieds qui sont loin de ta tête et qui te portent sans cesse dans ta journée ! ».
D’autres articles feutrés complètent cette production au gré des saisons et de l’inspiration qu’elles m’apportent pour les créations vestimentaires.
Je pratique aussi le filage. Pour moi, c’est une continuité de mon activité, mais cela représente aussi des moments de repos et de méditation dans l’année. J’utilise la laine filée pour des tissages personnels ou je la vends en écheveaux occasionnellement.
Je propose également à la vente des rouleaux de nappe cardée, ce qui me permet de mettre en avant la variété et la beauté des bêtes de mon troupeau.



Comment vous sentez-vous dans votre activité ?
J’apprécie cette activité qui est un prolongement et/ou une justification de l’élevage et de la vente des agneaux. Elle se fait au rythme de la vie, sans obligation de rapport (bien que celui-ci soit apprécié !). La fidélité de la clientèle et son enthousiasme me motivent continuellement…

Vous avez déjà participé au Lot et la laine. Que pouvez-vous nous en dire ?
Le festival du Lot et la laine fait une proposition champêtre qui me ravit.
Dans un espace vaste et dans un cadre agricole, il créé un rendez-vous avec une matière travaillée de manières très diverses, où chacun(e) peut mettre son travail en valeur dans un climat d’entente et de partage. L’équipe de ce festival, avec beaucoup de simplicité, induit cette ambiance. Ce dynamisme et cette volonté de créer du lien dans un esprit toujours renouvelé aboutissent à une originalité qui me charme et m’impressionne.



Pour me contacter :
Marie-Agnès Lieutier, la ferme d’Encayère
Teyssieu 46190 
0642216551 - malieutier@laposte.net